• 07 - A pois, rayures, carreaux...

    Une introduction en beauté

    A pois, rayures, carreaux...

     "Florette dans le Morvan" Lartigue 1954

    Depuis le 24 juin 2015, ula maison européenne de la photographie consacre une exposition à ce photographe magnifique dont on  connait peu l'oeuvre en couleurs! et quel dommage!

    "Lartigue a pratiqué la couleur à deux périodes de sa vie.

    DE 1912 À 1927 : LES AUTOCHROMES

    Ils sont rares et précieux. Une trentaine sur les 87 conservés à la Donation Lartigue sont montrés dans l’exposition.
    Avec l’enthousiasme de la jeunesse (il a 18 ans) et une fascination pour les “nouvelles technologies”, Lartigue expérimente le procédé autochrome, technique récemment commercialisée par les frères Lumière. Les plaques de verre de format 6×13, stéréoscopiques qu’il utilise permettent de voir en relief et supposent des perspectives choisies. La couleur, le mouvement et le relief sont autant de manières d’attraper l’insaisissable et la vie. Cependant la lourdeur de l’équipement et la lenteur du temps de pose l’amènent à délaisser cette technique et donc la couleur.

    À PARTIR DE 1949 : LE FILM COULEUR

    Après vingt ans de photographie en noir et blanc, Lartigue s’intéresse de nouveau à la couleur. Avec son Rolleiflex, il privilégie le format carré jusque dans les années soixante-dix tout en pratiquant avec son Leica le format 24×36.
    Toujours fidèle à lui-même, il continue à documenter sa vie, à enregistrer les moments qui lui sont chers : “Je suis empailleur des choses que la vie m’offre en passant“ (journal manuscrit, Paris, 1968). Par exemple, heureux avec sa jeune épouse Florette, il photographie Florette. Ses photographies sont si bien composées qu’on pourrait les croire mises en scène ou retouchées, en un mot fabriquées alors qu’elles sont toujours le fruit de la spontanéité et le miroir des plaisirs qu’il prend dans la vie. Pour ce photographe instinctif, la couleur célèbre la joie, la sensualité et se prête, mieux que tout, à la célébration du printemps, des saisons, du ciel et de la beauté sous toutes ses formes sensibles.

    Qu’il ait été jeune ou âgé, Lartigue a toujours eu l’esprit juvénile. Rares sont ceux qui conservent leur vie durant une fraîcheur enfantine, une curiosité et un émerveillement comparables. “Lartigue n’a pas vieilli d’une heure depuis sa première photo” écrit René Barjavel en avril 1972. Est-ce cela qui explique la modernité évidente de ses photographies ? Une modernité – faut-il le préciser – que la couleur exacerbe au point de lui donner une sensibilité quasi contemporaine. Preuve supplémentaire, si elles datent bien des années 1950 ou 1960, ses images ne sont jamais nostalgiques pour autant. Leur énergie n’est pas celle du passé et Lartigue est définitivement une créature du futur.

    Conscientes de la responsabilité qu’il y a à exposer plus d’une centaine de photographies inédites et dans le souci de rester fidèles à Lartigue, nos avons opéré une sélection à partir des choix de Lartigue lui-même. Les albums qu’il a réalisés au fil des ans, permettent d’en garder la trace. Quelques pages seront d’ailleurs exposées.

    Nous avons décidé de privilégier le format 6×6 qui traduit à la perfection la vision achevée de Lartigue. Preuve en est qu’il ne les recadrait jamais.

    Comme il n’existe pas de tirages couleurs de l’époque, excepté ceux que Lartigue a collés dans ses albums, les épreuves de l’exposition sont des tirages pigmentaires faits à partir des positifs originaux."

    Martine d’Astier et Martine Ravache
    commissaires de l’exposition

    La beauté des petits carreaux

     Black, White and red checked dressy Adrian  John Rawlings dans Vogue en 1944

     

    Et cette superbe photo!

    A pois, rayures, carreaux... 

    Laslo Moholy Nagy  dont j'apprécie l'oeuvre dans sa globalité!

     

    A pois, rayures, carreaux...

    Man Ray 

     A pois, rayures, carreaux...

    Fernand Fonssagrives 1950

     

    A pois, rayures, carreaux...

    "Chequered"  modèle Lisa Fossagrives Fernand Fonssagrives 1950

     

    A pois, rayures, carreaux...

    Colette et sa compagne Henri Cartier - Bresson 1946

     

    A pois, rayures, carreaux...

    Lisa Fossagrives Irving Penn, années 50

     

    A pois, rayures, carreaux...

    Clément Balavoine

     

    07 - A pois, rayures, carreaux...

    "Pergola" Harold Cazneaux 1931

     

    07 - A pois, rayures, carreaux...

     

    Solve Sundsbo


    Tags Tags : , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :