• 01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture 

    Mary Magdalène Ambrosius Benson (1490- 1550), peintre flamand d'origine italienne présumée (wikipédia)

     

     01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    "Marguerite d'Auriche" Ambrosius Benson

     

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    Donenico Fetti (1589-1623) 

     

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    "L'éducation de la Vierge" Georges de la Tour (1593-1652)

     

     01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    "jeune fille lisant"  Jean- Honoré Fragonard 1770

     

    1-Les jeunes filles à la lecture-dans la peinture

     "La liseuse"  Jean-Honoré Fragonard vers 1776

     

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    " Marguerite Gérard (1761-1837) était la belle-sœur du peintre Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). Installée à Paris depuis le milieu des années 1770, dans l’appartement même de Fragonard au Louvre, elle devient l’élève, puis l’assistante et la collaboratrice du maître.

    À la fin des années 1780, alors que la gloire de Fragonard faiblit, la jeune Marguerite lance sa carrière.

    Connue jusqu’alors par des tableaux réalisés en collaboration avec son beau-frère, elle entreprend une série de portraits intimistes, de petit format, représentant son cercle familial, les amis artistes, les connaissances et les relations de Fragonard.

    Réalisés autour de 1789, dans les débuts de la Révolution, ces portraits présentent l’image non officielle des principales personnalités du monde des arts et du spectacle de l’époque. On découvre en particulier un portrait de Fragonard lui-même, de son ami Hubert Robert, du compositeur Grétry, des architectes Claude-Nicolas Ledoux, Charles de Wailly, de Mirabeau...

    L’émergence d’une jeune femme artiste dans la société de l’époque n’était pas chose évidente. C’est à une véritable opération de stratégie commerciale que se livre ainsi la jeune Marguerite. Au moment où l’Ancien Régime vacille, elle cherche sa place dans une société en mutation. Bientôt ces portraits, souvent cédés aux modèles, assurent sa publicité. Elle se fait un nom."

    Extrait du texte  de l'exposition qui lui a été consacrée au Musée Cognacq-Jay à Paris en 2009

     

    Femmes lisant-peintures 19eme

    "Dans l'orangeraie" Charles Edward Perugini (1839-1918)

     Femmes lisant-peintures 19eme

     "Jeune fille lisant" Franz Eybl 1850

     

    Femmes lisant-peintures 19eme

    "Jeune fille lisant" Alfred Stevens 1856

     

    1- Les jeunes filles à la lecture- dans la peinture

    "Portrait de Mlle Marie Fantin-Latour" Henri Fantin- Latour 1859 

     

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    Fantin Latour 1861

     

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    Gustave Courbet 1868 

     

    1- Les jeunes filles à la lecture- dans la peinture

    "Portrait" Walter Crane 1872

     

    01 - Les jeunes filles à la lecture - dans la peinture

    "Jeune-fille au carlin en train de lire" Charles Burton Barber 1879 

     


    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :